Semaine du Samedi 21 Mai au Dimanche 29 Mai 2022

 

Paroisse Notre Dame de Liesse

 

 Vêpres à la Basilique par les chœurs des garçons de l’Académie musicale.

 

Vous pouvez aussi suivre les messes du dimanche sur Youtube «Paroisse Notre-Dame de Liesse»

 

SAMEDI 21 Mai                         6ème Dimanche de PAQUES

 

                                                     18 h 30 Messe à Grandlup et Fay

DIMANCHE 22 Mai            10 h 30 Messe Sissonne (1ère des Communions)

                                                                  Pour Micheline LEROY

                                       10 h 30 Messe à la Basilique de Liesse

                                                                  Pour Pierre et Marie-Thérèse REMY ;

                                                                  Pour Thérèse TETART (8ème Anniv. de son décès)

                                                                  Pour Jean-Luc TETART (6ème Anniv. de son décès)

                                                                                                            et la Famille TETART-GANDON (défunts et vivants).

 

                                         Défunt : LELEUX Laura, née DE VLIGER, 81 ans à Eppes

                                                        DELHAYE Pierre, 81 ans à Bucy les Pierrepont

 

                                  Baptêmes 12 h 30 à Liesse de Elie PAGEOT de Gizy

                                                                  à Liesse Mathis REDMER de Sissonne

LUNDI 23 Mai                                                                                                    

MARDI 24 Mai                     9 h 00 Messe à la Basilique

                                                      14 h 30 à 17 h 00 Réunion du M.C.R. au presbytère de Liesse                                         

                                        20 h 00 E.A.P. au Presbytère de Liesse

MERCREDI 25 Mai               9 h 00 Messe à la Basilique                                                             Saint Grégoire

                                                                   Pour les âmes du purgatoire

                                                      17 h 30 Chapelet à l’église de Ramecourt

JEUDI 26 Mai                            SOLENNITE DE L’ASCENSION DU SEIGNEUR

                                                

                                                       10 h 30 Messe à la Basilique (1ère des Communions)

                                                    Pour la Famille GANDON

 

                                      Baptême 12 h 15 à Liesse de Emma VERMESSE d’Ebouleau

VENDREDI 27 Mai                   11 h 00 Messe à la Basilique                                           Saint Augustin de Cantorbéry

                                                      16 h 00 Messe à la Maison de retraite de Liesse

SAMEDI 28 Mai                                7ème Dimanche de PAQUES

 

                                    Baptêmes 11 h 00 à Berrieux de Louis DARNOUX de Berrieux

                                                      17 h 00 à Liesse de Gabriel LEFEBURE de Goudelancourt les Berrieux

 

                                    Mariage 16 h 00 à Ebouleau de Aymerick VERMESSE et Marie DESCAMPS d’Ebouleau

 

                                                    18 h 30 Messe à Mauregny en Haye

                                                                 Pour les Familles COQUIGNY, LEMATTRE, TANNEUR

DIMANCHE 29 Mai            

                                       10 h 30 Messe à la Basilique de Liesse

                                                                

                                    Baptême 12 h 30 à Sissonne de Aron BUISSON de Sissonne


Si vous désirez recevoir par mail cette feuille,

Merci d'envoyer un message à marie.dolle02@orange.fr

ou téléphoner au 06 82 45 34 99.

 

           Liens film Notre Dame de Liesse :

             https://youtu.be/oW1SFhSH2iU

Pensez à consulter le site internet de la paroisse : notredamedeliesse.fr. Vous pouvez aussi consulter le site internet du diocèse et les pages du pèlerinage et de la paroisse de Liesse : soissons.catholique.fr - vivre ma foi - sanctuaire ND de Liesse.


           https://youtu.be/3rRzO3yBe5s

Le Mouvement Chrétien des Retraités

Organise une découverte de Château-Thierry le mercredi 8 Juin 2022

Départ à 8 h 25 à Laon (aire de covoiturage de l’autoroute) Retour 18 h 10

Inscription avant le 28 mai à Bernadette WARZEE : 03-23-22-25-46

ou Paul BARON : 06 17 86 03 91        45 Euros par personne.

 

Bienheureuse Pauline Jaricot 1799-1862 Une Âme de feu.

1799 - Naissance à Lyon Née le 22 juillet 1799 dans une famille de riches soyeux lyonnais, Pauline-Marie Jaricot vit une enfance portée par l’affection et la foi vive de ses parents. Au moment de l’adolescence, jolie, coquette et mondaine, elle se laisse séduire par les « illusions du monde ». Mais la jeune fille traverse l’épreuve de la maladie et de la disparition de sa mère.

1816 – La conversion À la suite d’un prêche sur la vanité entendu en l’église Saint-Nizier à Lyon, une transformation intérieure s’opère et elle change radicalement de vie : elle abandonne ses bijoux, décide de se vêtir simplement comme les ouvrières et se met à visiter et servir les pauvres. Sa conversion la conduit, le jour de Noël 1816, à faire un vœu privé de chasteté à la chapelle Notre Dame de Fourvière.

1819 – L’innovation missionnaire Informée de la situation critique des missions dans le monde, elle décide de contacter des missionnaires, de faire connaître leurs besoins, et de les porter par la prière et par l’aide matérielle. Ainsi organise-t-elle, à 19 ans, « la collecte du sou de la mission » auprès des ouvrières de son père, inventant le premier réseau social missionnaire. Par « dizaines », « centaines » et « sections », les donateurs se rencontrent pour donner leur sou de la main à la main et échanger les nouvelles des missions, créant d’autres dizaines à leur tour. Le système va s’institutionnaliser avec la création de l’œuvre de la Propagation de la Foi en 1822 et très vite prendre une ampleur considérable dans toute la France, en Europe puis dans le monde entier.

1826 – Le Rosaire vivant À vingt-sept ans, Pauline a une nouvelle intuition pour encourager la foi de ses contemporains… Le Rosaire Vivant regroupe ses membres par quinzaines, dans une communion spirituelle en disant chaque jour une dizaine de chapelet – à l’époque un rosaire compte 15 dizaines, pour prier ensemble tout le rosaire. C’est une approche renouvelée de la prière du chapelet, enracinée sur la méditation de l’Évangile, elle veut déjà contempler Jésus avec le regard de Marie. On recensera en France plus de 2250000 associés au Rosaire Vivant à la mort de Pauline Jaricot, sans compter les adhérents des pays étrangers. Cette œuvre est toujours active et présente dans la plupart des pays.

1833 – L’installation à Lorette Avec les « filles de Marie », une communauté de jeunes filles pieuses quelle vient de fonder, elle s’installe à mi-hauteur de la colline de Fourvière dans une maison à laquelle elle donne le nom de Lorette, en souvenir de la maison de la Sainte Famille. Ce lieu de mémoire, de prière et de mission, accueille aujourd’hui encore des pèlerins et des visiteurs venus du monde entier. « Unis-toi à cette mission : Prie et fais prier. »

1835 - Premier voyage à Rome   Malade, Pauline part à Rome où elle reçoit la visite du Pape Grégoire XVI qui encourage son action en faveur de l’évangélisation et de la vie de prière. Elle se rend en pèlerinage à Mugnano, dans le sud de l’Italie, pour se confier à l’intercession de Sainte Philomène. Elle rentre guérie à Lyon, où elle fait construire une chapelle en l’honneur de la sainte.

1845 – Notre Dame des Anges   Durant la révolte des canuts (artisans) et les troubles qui ont agité Lyon au début des années 1830, Pauline a été très sensible à la misère, priant et secourant les blessés, s’interposant même entre les émeutiers et la troupe. Ayant compris qu’améliorer la condition ouvrière est une condition nécessaire à l’évangélisation, elle engage sa fortune et collecte des fonds pour mettre sur pied une usine modèle. Elle rachète un site industriel à Rustrel dans le Vaucluse et le relance, sous le nom de Notre Dame des Anges. Elle confie la gérance de l’usine à des hommes d’affaires qui l’escroquent et qui mènent l’entreprise à la faillite.

1862 – La passion  Pauline finit sa vie ruinée, déconsidérée. Elle quête à travers toute la France pour pouvoir rembourser les épargnants qui avaient soutenu son projet, ce qu’elle parviendra presque à réaliser. Elle meurt dans le dénuement le plus total le 9 janvier 1862, alors que les œuvres qu’elle a fondées rayonnent dans le monde entier.

 

1926 – Ouverture de la cause de béatification  En 1922, soit un siècle après sa fondation, l’œuvre de la Propagation de la Foi inspirée par Pauline a été élevée par Pie XI au rang d’œuvre pontificale et a vu son siège transféré à Rome. En 1926, le même pape rend hommage au génie missionnaire de Pauline et introduit sa cause de béatification. Pour la première fois, toute l’Église est appelée à célébrer le dimanche de la mission universelle, l’avant-dernier dimanche du mois d’octobre.

 

 

Canonisation de Charles de Foucauld le 15 mai à Rome

 

Voici quelques textes de Saint Charles de Foucauld :

 

Apôtre de la bonté :

Mon apostolat doit être l'apostolat de la bonté. En me voyant, on doit se dire : "Puisque cet homme est si bon, sa religion doit être bonne ». Ma vie consiste à être le plus possible en relation".                                                   

Extrait de lettres rassemblées dans : Charles de Foucauld, mon frère. Rencontres à Thèmes, Editions Nouvelle Cité, 15€.

 

Vocation : Prêcher l'Evangile par l'exemple

"Toute notre vie, si muette qu'elle soit, doit être une prédication de l'Évangile par l'exemple; Toute notre existence doit crier l'Évangile sur les toits; toute notre personne doit respirer Jésus, tous nos actes, toute notre vie doivent crier que nous sommes à Jésus, présenter l'image de la vie évangélique; tout notre être doit être une prédication vivante, un reflet de Jésus, un parfum de Jésus. Extrait de : Charles de Foucauld, « Œuvres spirituelles », vol. 9 "Crier L'Évangile, Editions Nouvelle Cité.

 

Vouloir aimer :

"On sait qu'on voudrait aimer et vouloir aimer, c'est aimé. On trouve qu'on aime pas assez; comme c'est vrai, on n'aimera jamais assez; mais le bon Dieu, qui sait de quelle boue il nous a pétris et qui nous aime bien plus qu'une mère ne peut aimer son enfant, nous dit lui, lui qui ne meurt pas, qu'il ne repousserait pas celui qui vient à lui." Lettre à Marie de Bondy, 1er décembre 1916.

 

Donner sans compter

"Donner, donner tout ce que nous avons, tout ce qu'on nous demande... Nous avons tout reçu gratuitement, les dons surnaturels, les grâces, les dons naturels de l'âme et du corps, les biens matériels. Donnons tout sans compter, mettons au service des autres pleinement, entièrement, et les dons surnaturels que Dieu nous a faits, et les forces de notre âme et de notre corps, et les biens matériels que nous avons à notre usage. « Œuvres spirituelles », Editions Nouvelle Cité.

 

Le bonheur :

"Plus j'ai abandonné tout ce qui faisait ma consolation, plus j'ai trouvé le bonheur; combien ceux qui cherchent le bonheur le trouvent peu... C'est folie de se dire : Ceci me rendra heureux, ceci me rendra malheureux : Dieu a mille et mille millions de moyens de répandre en nos âmes la joie ou la douleur". Extrait de lettres rassemblées dans : Charles de Foucauld, mon frère. Rencontres à Thèmes.   

                         

N'attendons pas !

" Depuis combien de temps Dieu patiente !

Depuis combien de temps il jardine notre âme sans quelle lui rapporte de fruit !

Hâtons-nous de rendre ce qu'il nous a donné, de faire ce qu'il nous a appris, de pratiquer sa volonté.

Hâtons-nous de rapporter ces fruits de vertu, de vie évangélique, de fidélité, ces fruits de pur amour pour lesquels Dieu jardine depuis si longtemps, si inutilement, notre âme !"

Extrait de : Charles de Foucauld, l'imitation du Bien-Aimé, Editions Nouvelle Cité, 1997.

 

Divine famine

« Ayons faim de Dieu, faim de le voir, de le posséder, lui la justice substantielle, puisque cette faim, ce désir est inséparable de son amour, et que nécessairement, par l’effet de notre nature, nous ne pouvons l’aimer sans avoir faim de le posséder. » Extrait de « Œuvres spirituelles »