La fontaine miraculeuse

Histoire

Selon l'histoire de Notre-Dame de Liesse, les trois frères chevaliers et la princesse Ismérie se réveillent le 2 juillet 1134 au bord d'une fontaine après avoir été transportés miraculeusement du Caire à ce lieu. Ils partent ensuite retrouver leurs proches au village de Marchais à 3 km de là. S'apercevant qu'ils ont oublié la statue, ils reviennent sur leurs pas. Ils découvrent alors que la fontaine a débordé et la statue miraculeuse est en partie immergée dans l'eau.

La fontaine
La fontaine

Cette eau a procuré bien des guérisons. Melchior Bandini, analyste de l'Ordre de Malte le constatait en 1446. 

Une antique chapelle servit longtemps d'oratoire en cet endroit. On la remplaça en 1857 par la chapelle actuelle, bâtie sur le plan de la Santa Casa de Lorette. 

Le puits

A l'origine du pèlerinage, les marais étaient beaucoup plus hauts. A cet endroit, l'eau sortait par un puits artésien. C'est ce qui permet de comprendre que la statue soit "tombée dans l'eau" puisque l'eau était alors au niveau du sol.

La « fontaine » est aujourd'hui un puits, depuis que le niveau des marais a été abaissé par le curage et la canalisation de la Souche qui draine les marais jusqu'à Crécy sur Serre.

Longtemps, des personnes hébergées à la Maison de retraite ont assuré le puisage de l'eau qu'ils mettaient à la disposition des pèlerins, moyennant une petite chanson et quelques piécettes.

L'édicule qui couvre le puits, destiné à la fois à garantir sa salubrité et à l'orner a subi diverses transformations à travers l'histoire. Il a été rénové en 2017. Le 2 juin 2017, Monseigneur de Dinechin, évêque de Soissons, a béni la fontaine rénovée.

Souhaitons que les travaux d'aujourd'hui connaissent une grande longévité et qu'ils permettent aux pèlerins de puiser là à la source et de faire mémoire de la vie reçue lors du baptême (S. d'Haussy, extrait du Messager de NDL, 2017).